L'ordre public et l'arbitrage

L'ordre public et l'arbitrage

AUTEUR(S) : Eric Loquin, Sébastien Manciaux

Livraison

40,00 €
40,00 €

Disponible

Désignant l' ensemble des principes - écrits ou non - qui sont considérés dans un ordre juridique donné comme fondamentaux, et dont le respect est à ce titre impératif, l' ordre public apparaît comme un garde-fou (ou un obstacle, c' est selon) au règlement par arbitrage des litiges du commerce international.
Or, à l' heure actuelle, tous les observateurs constatent un net recul de l' ordre public dans le droit français de l' arbitrage international. Le domaine de l' arbitrabilité est en permanente extension alors que le contrôle du respect par la sentence de l' ordre public est de plus en plus allégé au point que l' on peut se demander s' il existe encore.
L' arbitrage international paraît devenir un sanctuaire où l' autonomie de la volonté peut s' épanouir sans limite. Cette évolution, applaudie par les uns, critiquée par les autres, est-elle justifiée par la singularité de l' arbitrage ? Est-elle souhaitable ? Doit-on réintroduire l' ordre public dans l' arbitrage et quel ordre public ? Quelle est la place de l' ordre public dans cette forme d' arbitrage international en plein développement qu' est l' arbitrage d' investissement ?

Le colloque « L' ordre public et l' arbitrage » organisé par le Credimi à Dijon les 15 et 16 mars 2013 a fourni l' occasion de faire le point sur ces questions capitales pour l' avenir de l' arbitrage à un moment de l' histoire où la libéralisation des marchés internationaux est remise en cause.

Actes publiés avec le soutien financier du Conseil régional de Bourgogne, du Grand Dijon et de la ville de Dijon

LexisNexis - CREDIMI

N/A

Avril 2014

1

200

16.0x24.0

9782711020782

Livre

  • Avocats
  • Enseignants
  • Grand public averti
  • Juristes d'entreprise
  • Juristes de banque
  • Juristes de collectivité
  • Magistrats

Désignant l' ensemble des principes - écrits ou non - qui sont considérés dans un ordre juridique donné comme fondamentaux, et dont le respect est à ce titre impératif, l' ordre public apparaît comme un garde-fou (ou un obstacle, c' est selon) au règlement par arbitrage des litiges du commerce international.
Or, à l' heure actuelle, tous les observateurs constatent un net recul de l' ordre public dans le droit français de l' arbitrage international. Le domaine de l' arbitrabilité est en permanente extension alors que le contrôle du respect par la sentence de l' ordre public est de plus en plus allégé au point que l' on peut se demander s' il existe encore.
L' arbitrage international paraît devenir un sanctuaire où l' autonomie de la volonté peut s' épanouir sans limite. Cette évolution, applaudie par les uns, critiquée par les autres, est-elle justifiée par la singularité de l' arbitrage ? Est-elle souhaitable ? Doit-on réintroduire l' ordre public dans l' arbitrage et quel ordre public ? Quelle est la place de l' ordre public dans cette forme d' arbitrage international en plein développement qu' est l' arbitrage d' investissement ?

Le colloque « L' ordre public et l' arbitrage » organisé par le Credimi à Dijon les 15 et 16 mars 2013 a fourni l' occasion de faire le point sur ces questions capitales pour l' avenir de l' arbitrage à un moment de l' histoire où la libéralisation des marchés internationaux est remise en cause.

Actes publiés avec le soutien financier du Conseil régional de Bourgogne, du Grand Dijon et de la ville de Dijon

LexisNexis - CREDIMI

N/A

Avril 2014

1

200

16.0x24.0

9782711020782

Livre

  • Avocats
  • Enseignants
  • Grand public averti
  • Juristes d'entreprise
  • Juristes de banque
  • Juristes de collectivité
  • Magistrats